Blues pills : Lady in gold live in Paris

Depuis sa formation en 2011, blues pills semble récolter toutes les critiques que l’on peut imputer à la vague classic rock actuel. Le premier album fut néanmoins salué par la majorité, qui admettait son importance dans une scène rock qui continue à vivoter grâce à ce genre de petites perles. Le son était puissant, les…

Dio : the last in line

Ronnie James Dio fait partie de cette vague de pionniers métallique qui, dès les années 70 , on sue prédire la naissance du heavy metal tout en gardant un pied dans le hard rock. Car l’inventeur d’un des signes les plus cultes du heavy metal a bien démarré sa carrière auprès de la génération de…

Cactus : one way or another

  1969 , après avoir quitté the yardbirds Jimmy Page réunit une bande de musiciens virtuoses, et enregistre en à peine deux jours un album qui allait changer le visage du rock. Doté d’une pochette devenue mythique, ce premier essaie sera le symbole d’une génération qui ne jure plus que par le blues suramplifié et…

Patti Smith : Horses

Depuis le bouillonnement créatif des années 60, le rock semble sans limite. Les accords binaires autrefois prôné par Chuck Berry et autres Little Richard ne lui suffisent plus et, pour survivre, les groupes doivent innover.

the samourai of prog : on we sail

Continuons notre exploration du revival classic rock avec un groupe aussi atypique qu’inconnue. Formé en 2009 , autour d’un songwritter Italien exilé en Finlande, « the samourai of prog » connais des débuts modestes. Au départ, ce trio produit quelques morceaux pour la série d’album publié par le magazine coloseum. Alléché par le potentiel de…

Nad Sylvan : the bride said no

Le jour ou king crimson a sortie son premier album, il a ouvert les porte d’un univers que l’âge d’or du prog n’a exploré que très partiellement. Car cette période fut particulièrement courte (6 ans si on est optimiste), et les possibilités offerte par ce mélange de rock et de musique plus élitistes semblaient quasis…

Little feat : don’t fail me now

En milieu de seventies, les mothers ce séparent d’un guitariste émérite, Lower George. Le musicien aurait eu la mauvaise idée de fumer un joint, avant de présenter à Zappa sa dernière composition : « Willin » , une chanson qui parle ouvertement de la drogue. On connait l’aversion de Zappa pour ces drogues qui, celons…