Inglorious : Inglorious

On le croyait mort, sacrifié sur l’autel de la modernité toute puissante, mais ses racines furent assez solides pour survivre aux assauts de la médiocrité pop. Je veux bien sure parler du blues, que certain pops rockers rétrogrades auraient voulut condamner à l’obsolescence.Malheureusement, ils n’avaient pas compris que celui-ci ne pouvait mourir. Le blues c’est…

Frank Zappa : Hot Rats

L’histoire de Zappa commence lorsque, pendant l’adolescence, il feuillette les magazines musicaux abandonné négligemment par ses parents. C’est la que, pour la première fois, il lit une critique d’un album du compositeur Edgard Varése.Outré par « ces percusion dissonante », le journaliste qualifie la musique du compositeur de « pire musique au monde ». Mais…

Captain Beefheart : Trout Mask Replica

L’université de Landcaster fut, dans les années 50, le théatre d’une rencontre décisive entre les plus grands savants fou du rock. C’est la bas que, peut intéressé par les cours, Zappa passe ses journée à écouter des classiques du rythm n blues avec un certain Don Van Vliet.

Jack White : Boarding house reach

Il est déjà loin le temps ou Jack White représentait le renouveau de la brutalité du rock de Détroit. Déjà à l’époque des whites stripes , le guitariste avait rangé sa guitare, pour partir dans quelques expérimentations plus ou moins réussit.

Love : forever changes

Habitant Los Angeles depuis l’âge de 8 ans , Arthur Lee commence à enregistrer dès 1963. A une époque ou le rock est en pleine mutation, il enchaine les groupes obscurs et laisse derrière lui une poigné de discs vites oubliés.C’est nombreux changement de groupes l’amèneront, en 1964, à croiser la route d’un Jimi Hendrix…

The Clash : London Calling

Après la sortie de « down by the jetty » , les bar anglais vibre au son d’une sorte de blues rock sous speed. Tentant d’atteindre la même énergie folle que Dr Feelgood , les groupes de pub rock répondent déjà à un besoin de simplicité.

Rory Gallagher : Irish Tour

Née en Irlande , Rory Gallagher tombe amoureux du rock très jeune . Dès l’âge de huit ans, sous l’influence de Chuck Berry et Leadbeally , il plaque ses premiers accords. Conscient d’avoir trouvé sa voie dans le blues, Gallagher enchaine les concerts comme guitariste de petites formations locales.