The Byrds : Mr Tambourine Man

Avant d’être le berceau du mouvement psychédelique , la Californie fut surtout une terre de folk. D’ailleurs, du gratefull dead à country Joe and the fish , la plupart des groupes d’acids rock ont démarré dans le mouvement folk.C’est dans cette Californie bercé par le folk que Clark, Mcguin et Crosby , le trio fondateur des byrds , plaque ses premiers accords sur des guitares acoustiques. Au même moment, en 1963, les Beatles débarquent au pays de l’oncle Sam.

Après le succès de « I want to hold your hand » , les Beatles pensent qu’il ont un coup à tenter de l’autre coté de l’atlantique. Ils sont loin de ce douter qu’ils sont sur le point de démarrer une série de concerts monumentaux, devant des fans hystériques.

Cette épisode laisse d’abord des traces chez les Byrds qui , faisant partie des premiers à suivre l’aventure des anglais, ont une révélation en visionnant le film « A hard day night ». Des lors, ils passent à l’électrique et, sans renier leurs racines folks , cherchent à produire une musique plus mélodieuse.

Pour cela, les Byrds commencent à travailler sur une reprise électrique du « Mr Tambourine man » Dylan. Au départ, le titre fut enregistré lors des séances de another side of Bob Dylan, mais Dylan à préféré la gardé pour l’album suivant. Cela ne l’empêche pas de jouer le morceau sur une guitare acoustique au festival folk de Newport. Présent dans le publique , le manager des Byrds est séduit par ce titre , et incite le groupe à le réadapter.

Le single sort à la radio pendant que les Byrds enchainent les concerts, mais le disc tarde à sortir. Entre temps, Dylan à sympathisé avec le groupe, et ce sert de ce qu’il entend pour réadapter le morceau qu’il a écrit. C’est ainsi que Bob Dylan sort sa version électrifié de « Mr Tambourine man », quelques semaine avant que les byrds ne gravent la leurs sur vinyls.

Résultat, Bring it all back home sort en 1965, faisant de Bob Dylan l’inventeur reconnue d’une formule que les Byrds ont trouvés quelques mois avant lui. Heureusement, cela n’empêche pas la version des Byrds de monter au sommet des charts.

Porté par ce succès, et par un plan de communication qui les présentes comme « les beatles américains », le groupe de Mcguin remplis les salles. La monté de ce groupe d’un genre nouveau fait grand bruit et, lorsque les Stones partent à la conquête de l’Amérique en 1965, ils proposent aux Byrds d’assurer leurs premières parties. Adoubé par leurs illustres voisins anglais, le groupe vie une aventure qui ressemble de plus en plus à une version américaine de la beatlemania.

Entre les concerts devant des foules hystériques, les musiciens enregistrent leurs premiers 33 tours. Le LP sort enfin le 21 juin 1965. Cette date est marqué d’une pierre blanche car, malgré l’essaie de Dylan la même année, cet album fixe définitivement les codes du folk rock.

Loin des accents purement rock, que Dylan utilisait sur certaine pistes de Bring it al back home, Mr tambourine man (l’album) est la première œuvre issue d’une formule qui sera réarranger, modernisé, ou diversifié par des descendant comme Tom Petty, après avoir influencé la scène folk rock Californienne.

Les rythmiques rythm n blues à la Bo Diddley côtoient des mélodies pop, alors que le groupe agrémente le tout de cœurs beatlesiens envoutants. S’ouvrant sur la plus belle version de Mr Tambourine man jamais enregistré, l’album contient aussi les mélancoliques « we’ll meet again » et « I feel a whole better » , qui seront reprisent par Tom Petty.

Placé en fin d’album, « I feel a Whole better » est d’ailleurs porteur d’une instrumentation plus riche, qui semble annoncer le virage psyché du prochain album.

Après avoir été présenté comme la réponse de l’Amérique au Beatles, ce premier album permet au Byrds d’acquérir une importance comparable dans l’histoire de la musique pop.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s